Presse

Voiles & Voiliers – CAPE COD pour beacher chic

Voiles & Voiliers – CAPE COD pour beacher chic - Rosewest

Naviguer sur un Dayboat très chic un programme très étroit mais auquel le CAPE COD répond en tout point.

Présenté au Grand Pavois l’année dernière, le CAPE COD revient dans une version plus simple et plus homogène. Son programme est encore plus clair : profiter d’un bassin de navigation pour des sorties à la journée par beau temps, en naviguant sur une voilier aux lignes traditionnelles sans les contraintes de l’entretien compliqué inhérent à ces bateaux. Ici, les quelques incontournables boiseries versnies et el pont en teck sont protégés sous un taud en fin de journée. Pas d’inquiétude pour la pluie, la CAPE COD est autorvideur (via le puit de dérive). Pour l’échouage, la lourde dérive se relève à l’aide d’un palan. Simple;

L’équipage, jusquà huit personnes, prend place sur une banquette circulaire laissant la maîtrise des manoeuvres au barreur grâce aux deux winches placés devant lui. Ecoutes de foc, enrouleur et dérive, il peut tout faire sans gêner ses invités (sauf la drisse de grand-voile qui reste au pied du mât). Le volume sous le pont sert d’abri pour stocker du matériel ou se changer. Deux couchages (assez larges mais encastrés sous le pont et séparés par le puits de dérive) permettent d’envisager un camping côtier à deux. On y accède par un grand panneau de pont en Plexiglas, seule faut de goût du bord.

Sous voiles, l’équilibre à la barre est exemplaire. Et sans gîte excessive. Le bateau conserve son assiette grâce à sa largeur et à son lest (240 kilos dans les fonds et 240 kilos dans la dérive). Inutile de sortir au rappel, le CAPE COD n’est pas pensé pour, ni pour la régate d’ailleurs. On préférera s’approcher à ras de la plage et beacher pour avoir le plaisir de contempler sa belle embarcation depuis la terre.

 

Source : Voiles & Voiliers